Pourquoi a-t-on la gorge serrée ?

Pourquoi a-t-on la gorge serrée ?

Il n’y a rien de plus gênant qu’éprouver la sensation de gorge serrée. Le cou semble être noué. L’air ne passe plus facilement. La déglutition devient même difficile. Si vous rencontrez ce désagrément, les prochaines lignes vous aident à comprendre ce qui vous arrive.

La gorge serrée vient du cerveau

Cette désagréable sensation serait d’origine cérébrale. La gorge serrée est l’un des signaux de détresse que le cerveau envoie. Il s’agit davantage d’une réaction du système limbique face à une forte sollicitation affective. C’est un ensemble composé par l’hippocampe, le septum, le fornix ainsi que le corps mamillaire et les bulbes olfactifs. L’impression d’être étranglé découle d’une anomalie au niveau de l’irrigation de certaines parties du cou. Les amygdales subissent de plein fouet le stress. Ce qui ne facilite pas la déglutition. Les médecins expliquent que l’organisme devrait pouvoir dénouer le trouble physiologique par ses propres moyens. Le problème persiste en cas d’exposition à une éventuelle situation angoissante. Il est important d’apprendre à gérer les émois. Suivre un cours de bien-être auprès d’un coach spécialisé dans le développement personnel pourrait aider, notamment sur ce site http://gorge-serree.fr. L’intelligence émotionnelle est énormément utile pour affronter la réalité, aussi rude qu’elle soit.

C’est une partie d’un phénomène généralisé

La pression psychologique peut entraîner divers problèmes. Cette sensation de gorge serrée a été remarquée des siècles avant les connaissances actuelles du stress. Le globus hystéricus vient majoritairement de la peur. L’angoisse gonfle anormalement certains muscles à l’intérieur du cou. Les réflexes naturels tendent à refermer les voies aériennes. D’autres commandes font exactement le contraire. Le conflit entre deux groupes entraîne la sensation de boule à travers l’œsophage. Il s’agit également d’une manifestation d’une atteinte sur l’axe hypothalamo hypophyso surrénalien. C’est comme une autoroute d’informations entre le cerveau et les glandes surrénales. L’hormone du stress vient essentiellement de cette paire d’organes située au-dessus des reins. La sécrétion qu’elle libère dans le sang donne la gorge serrée, mais pas seulement. Le cœur, les poumons et l’ensemble de l’organisme entrent dans une phase d’alerte comme s’il fallait s’apprêter à fuir un lion rugissant devant soi.

Des origines non émotionnelles existent

Les émotions influencent inexorablement les fonctions telles que la respiration ou la circulation sanguine. Cependant, la gorge bloquée peut aussi venir d’une origine somatique. Une infection bactérienne entraîne la pharyngite ou l’amygdalite. La mononucléose peut gêner de manière persistante. La fatigue est également en cause. Certaines personnes ont la voix rauque lorsqu’elles font des heures de travail supplémentaires. Il leur arrive parfois d’avoir la parole complètement coupée quand leurs corps subissent une trop forte sollicitation physique. Des facteurs environnementaux pourront être incriminés. La pollution affecte particulièrement les conduits antérieurs. Le tabagisme finit par encrasser les voies aériennes supérieures et l’œsophage. Une crise d’asthme peut s’ensuivre. Cette maladie respiratoire récurrente se caractérise par l’inflammation des muqueuses. Un surplus de mucus peut remonter à la surface et bloquer le pharynx. Dans la même catégorie, l’allergie peut se manifester par l’œdème de Quincke. L’abus de karaoké est une autre cause possible… Avis aux amateurs !

Category

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.